25 avril 2017

Une autre humanité ?

170424.jpg

Les Chrétiens sont les germes d’une autre humanité,
dans laquelle nous cherchons à vivre
au service les uns des autres,
à ne pas être arrogants
mais disponibles et respectueux.

Cela n’est pas faiblesse, mais force véritable !
Celui qui porte en soi la force de Dieu,
son amour et sa justice,
n’a pas besoin d’user de violence,
mais il parle et agit avec la force de la vérité,
de la beauté et de l’amour ...

Ne cédons pas à l’orgueil
qui alimente la violence et les guerres,
mais ayons l’humble courage
du pardon et de la paix.

Pape François

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

24 avril 2017

Fais de ton mieux

170420.jpg

« Le sens de ta vie, voici le secret : « Fais de ton mieux. Puis laisse faire Dieu. »

N’écoute pas ceux qui veulent t’éloigner de tes rêves, ceux qui veulent te décourager en chemin, ceux qui n’y croient plus.

Que connaissent-ils de ton mystère ?

C’est à toi de l’exprimer pleinement de toutes les forces de ton amour. Il faut être amoureux fou de la vie ! Il faut oser risquer ! Même quand tu crois oser, tu n’oses jamais assez.

Dis-toi bien que quand on se donne, ce n’est jamais « trop ». On ne peut se tromper, on peut aimer mal, mais on n’aime jamais assez. Tu sais : le mal, on le fait si bien, et le bien, on le fait si mal…

Fais de ton mieux ! Et quand tu auras fait tout ce qu’il t’est possible de faire, n’oublie pas de lâcher prise, et de t’abandonner à la volonté de Dieu.

Parce que si tu n’as pas la foi, la vraie, eh bien tes rêves seront emportés comme des feuilles mortes au premier souffle de vent.

François Garagnon
Extrait de "Jade et les sacrés mystères de la vie"

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

23 avril 2017

« C'est ma paix que je vous donne »

 

1704192.jpg

Il revient à tout croyant d'être, dans le monde d'aujourd'hui, une étincelle lumineuse, un foyer d'amour et un ferment pour toute la masse (Mt 5,14; 13,33).

Chacun le sera dans la mesure de son union à Dieu.

La paix ne saurait régner entre les hommes si elle ne règne d'abord en chacun d'eux, si chacun n'observe en lui-même l'ordre voulu par Dieu...

Il s'agit, en fait, d'une entreprise trop sublime et trop élevée pour que sa réalisation soit au pouvoir de l'homme laissé à ses seules forces, fût-il par ailleurs animé de la bonne volonté la plus louable.

Pour que la société humaine donne avec la plus parfaite fidélité l'image du royaume de Dieu, le secours d'en haut est absolument nécessaire...

Par sa Passion et par sa mort, le Christ a vaincu le péché, source première de toutes les discordes, détresses et inégalités... « C'est lui qui est notre paix... Il est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin, et paix pour ceux qui étaient proches » (Ep 2,14s). Et c'est ce même message que nous fait entendre la liturgie de ces saints jours de Pâques : « Jésus notre Seigneur, ressuscité, se tint au milieu de ses disciples et leur dit : La paix soit avec vous, alléluia. Et les disciples, ayant vu le Seigneur, furent remplis de joie » (cf Jn 20,19s).

Le Christ nous a apporté la paix, nous a laissé la paix : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne ».

C'est cette paix apportée par le Rédempteur que nous lui demandons instamment dans nos prières. Qu'il bannisse des âmes ce qui peut mettre la paix en danger, et qu'il transforme tous les hommes en témoins de vérité, de justice et d'amour fraternel. Qu'il éclaire ceux qui président aux destinées des peuples...

Que le Christ enflamme le coeur de tous les hommes et leur fasse renverser les barrières qui divisent, resserrer les liens de l'amour mutuel, user de compréhension à l'égard d'autrui et pardonner à ceux qui leur ont fait du tort.

Et qu'ainsi, grâce à lui, tous les peuples de la terre forment entre eux une véritable communauté fraternelle, et que parmi eux ne cesse de fleurir et de régner la paix tant désirée.

St Jean XXIII (1881-1963), pape
Encyclique « Pacem in Terris »

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

20 avril 2017

Eduquer à la Paix

1704191.jpg

Éduquer à la paix, c’est aider un jeune à passer du rêve à la réalité.

Tout éducateur le sait bien : plus que les discours, les actes enfantent la Paix.  Des gestes simples et vrais ont parfois plus de force que les grandes opérations médiatiques.  Agir vers les autres crée le lien social et relationnel, oriente les énergies de chacun au service d’un vivre ensemble.

Éduquer à la Paix, c’est aider le jeune à faire l’inventaire de ses conflits.

Comment en parler avec les autres ?  Comment accepter que la Paix ne soit jamais définitivement acquise ?.  La Paix n’est pas qu’absence de guerre, elle n’est pas l’affaire exclusive des dirigeants, elle est d’abord une œuvre jamais terminée en nous-même.

Dans le domaine de la paix nous ne sommes que des artisans.

« Heureux les artisans de paix ! ».  On ne s’improvise pas artisan, on y est initié.
Le sérieux dans le travail est un gage de qualité, conscient que chaque coup de rabot, de pinceau ou de marteau est au service de l’œuvre.  Et lorsque l’artisan entrevoit son oeuvre, il sait qu’elle vient d’au-delà de lui alors qu’il en est le créateur.  Généralement les bons artisans sont doux et humbles… de cœur.

« La justice est la mère de la paix », dit la Bible

L’injustice est sans conteste à la racine des conflits, de la violence et de la haine.  Vouloir la justice est aussi un apprentissage. Nous sommes tous contre les injustices, mais combien d’entre nous sont prêts à donner d’eux-mêmes pour que la justice règne.  Il n’y a pas de justice sans que chacun partage, donne de son essentiel, de ses biens, de ses talents, de sa compétence. Tant de refus de paix s’enracinent dans la volonté de posséder la part de l’autre, sa terre, ses biens.  Éduquer à la justice, c’est aider un jeune à sortir du cercle dont il serait le centre, et découvrir que le pauvre, l’autre, est au centre.

Le beau titre de « messager » accompagne la Paix.

Dans un monde qui communique, vite, au plus loin, en direct, devenir « annonceur » et « présentateur » de la Paix est un merveilleux projet.  La dimension internationale ouvre là un champ immense.  « Tu apprends plusieurs langues, tu veux partir au bout du monde, quel est donc le message de Paix que tu apporteras…, que tu partageras ? »

Père Jean-Marie Mallet-Guy
(ancien aumônier général des Scouts et Guides de France)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

09 avril 2017

Scoop à Jérusalem

 170408.jpg

Comme une traînée de poudre, entre rues et venelles de la ville, sous la botte de l'Empire romain, la nouvelle se répand de bouches jusqu'à oreilles :  ''Il vient, Il va venir,  celui que tout le peuple attend depuis longtemps pour faire tomber le joug pesant sur nos épaules !''

Déjà les plus ardents ont étendu par terre leurs manteaux colorés pour en faire un tapis tandis que d'autres encore coupent aux arbres alentour des brassées de rameaux tout gorgés de printemps.

Courant à Sa rencontre hors des murs de la ville, la foule à l'unisson crie son enthousiasme:
''Hosanna ! Gloire à Dieu !  Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur,  le grand Roi d'Israël ! ''
''Qui est-ce ? ''  questionnent,  hagards,  quelques badauds curieux.
'' Vous ne le savez pas ! C'est Jésus, le Messie !  Celui dont les prophètes ont promis la venue !  Regardez, Il arrive ! ''

C'est à ce moment-là qu'offusque l'équivoque :  
accueilli comme un Roi dont on a, pompeusement,  improvisé le sacre aux yeux de tout le peuple...
Accueilli comme un Roi Jésus entre en la ville, monté sur un ânon, le petit d'une ânesse !
Ainsi c'était donc... '' ça '', ce grand Libérateur tant et tant espéré !
Pas même un guerrier chevauchant,  arme au poing, un pur-sang vigoureux,  mais un homme doux et humble avançant,  désarmant, au milieu de la foule totalement désarmée !

Serait-ce que, côté terre, comme au premier Noël où Il naît sur la paille, Dieu choisisse à nouveau de chambouler l'échelle de nos valeurs humaines ?

Serait-ce que, côté cœur pour conquérir le nôtre, Dieu choisisse sciemment d'arracher à jamais le masque dur et hautain dont les hommes l'affublent depuis la nuit des temps ?

Étrange cette histoire des tout premiers Rameaux et étrange ce Roi qui, quatre jours plus tard et dans Sa démesure, Se mettra à genoux  devant tous Ses disciples pour leur laver les pieds ! 

Et si ces paradoxes devaient, à notre tour, bousculer nos raisons, ne nous étonnons pas car : ''Dieu ne serait pas Dieu s'Il était raisonnable ! '' (Charles Singer) 

Marie-Claude Pellerin

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

1704081.jpgDes Rameaux à la Joie :
pour vivre la Semaine Sainte