12 décembre 2017

C'est Noël toute la vie

20161229.jpg


Ce qui m’étonne …
Ce n’est pas la guerre,
C’est la paix qui vient.
Ce ne sont pas ceux qui désespèrent,
Ce sont ceux qui encore espèrent.
Ce ne sont pas les incroyants,
Ce sont ceux qui deviennent croyants.

Ce qui m’émerveille …
Ce n’est pas que Dieu se soit fait homme,
Mais que l’homme soit fait pour lui.
Ce n’est pas que Dieu soit l’eternel,
C’est qu’il s’offre à moi, aujourd’hui.
Ce n’est pas que Dieu soit grand,
C’est qu’il se soit fait enfant.
C’est que Dieu donne la vie,
Et qu’il l’ait reçue de Marie.
C’est qu’il est venu chez nous,
Afin que nous allions chez lui.

C’est Noël aujourd’hui et toute la vie …

Mgr Guy Deroubaix 

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Le pas en Avent du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

10 décembre 2017

Emmanuel !

171206.jpg

Seigneur, ce n'est pas possible, Seigneur, j'ai du mal à le croire, si c'était vrai, ce serait merveilleux. Notre Dieu est tellement proche, tellement humain, tellement comme nous, l'un d'entre nous, né d'une femme, comme chacun de nous.

Notre Dieu n'est pas une idée, un principe, un système, notre religion n'est pas une religion, mais notre foi c'est quelqu'un, quelqu'un parmi nous, quelqu'un au milieu de nous, l'Emmanuel, Dieu avec nous, un homme tout simplement, avec un corps d'homme, capable de souffrir et de mourir, capable d'aimer aussi et de se donner et de partager.

Seigneur, tu es si proche, aussi proche qu'un homme de sa femme, qu'un ami de son ami. Tellement proche et quelconque que bien souvent j'ai du mal à te reconnaître avec ta belle blouse blanche ou ton bleu de travail, avec tes mains calleuses, avec tes yeux rieurs, avec tes larmes. Tu ressembles trop à tous ces hommes, à toutes ces femmes que je côtoie, tu es trop mêlé à la pâte, tu es trop terne, bien souvent.

Il m'arrive quelquefois, dans tel regard ou telle poignée de mains, de ressentir comme le choc de ton regard ou la joie de ta présence. Je le sens bien souvent quand il est trop tard, quand déjà tu es parti. Aussi, donne-moi du temps pour que je ne sois plus pressé et que je ne passe plus à côté de toi sans t'apercevoir, sans te reconnaître.

Paul Grostéfan

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Le pas en Avent du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

08 décembre 2017

Tu es la Toute Belle, ô Marie !

171122.jpg

Vierge Sainte et Immaculée,
à toi, qui es l’honneur de notre peuple
et la gardienne prévenante de notre ville,
nous nous adressons avec confiance et amour.

Tu es la Toute Belle, ô Marie !
Le péché n’est pas en toi.

Suscite en nous tous un désir nouveau de sainteté :
que dans nos paroles brille la splendeur de la vérité,
que dans nos œuvres résonne le chant de la charité,
que dans notre corps et notre cœur habitent pureté et chasteté,
que dans notre vie apparaisse toute la beauté de l’Évangile.

Tu es la toute Belle, ô Marie !
La Parole de Dieu en toi s’est faite chair.

Aide-nous à rester attentifs à l’écoute de la voix du Seigneur :
que jamais le cri des pauvres ne nous laisse indifférents,
que la souffrance des malades et des nécessiteux ne nous trouve pas distraits,
que la solitude des personnes âgées et la fragilité des enfants nous émeuvent,
que toute vie humaine soit toujours aimée et vénérée de nous tous.

Tu es la Toute Belle, ô Marie !
En toi la joie parfaite de la vie bienheureuse avec Dieu.

Fais que nous ne perdions pas le sens de notre chemin sur la terre :
que la douce lumière de la foi illumine nos jours,
que la force consolante de l’espérance oriente nos pas,
que la chaleur contagieuse de l’amour anime notre cœur,
que nos yeux à tous restent bien fixés en Dieu, là où se trouve la vraie joie.

Tu es la Toute Belle, ô Marie !
Écoute notre prière, exauce notre supplication :
qu’il y ait en nous la beauté de l’amour miséricordieux de Dieu en Jésus,
que cette beauté divine nous sauve, nous, notre ville, le monde entier.

Ainsi soit-il

Pape François
8 décembre 2013

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Le pas en Avent du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

30 novembre 2017

Accueillir

171129.jpg

Je veux T'accueillir, Seigneur.
Viens faire en moi Ta demeure.
Frappe à ma porte, Seigneur,
Et, s'il le faut, défonce-la.

Choisis-moi pour demeurer en moi
Et agir à travers moi.
Je veux T'accueillir
Pour Te donner à ceux que je rencontre.
Si Tu demeures en moi,
je pourrai accueillir l'autre
A mon tour, en Ton nom.

Je pourrai le recevoir,
Voir Toi présent en lui,
Recevoir ce qu'il a à me donner
Et lui donner ce dont il a besoin.

A travers notre échange
C'est Toi qui seras là,
C'est Toi que nous accueillerons.

Marie Verhelst
"Prends ton grabat et marche !" 
extrait : Le souffrant, cet inutile fécond p 201

Marie Verhelst était handicapée physique .Elle aurait voulu être journaliste de bonnes nouvelles . Elle avait une grande foi en Dieu . La dernière maison où elle habitait avant son décès il y a 20 ans était " Rue du Ciel Bleu " ! 

 

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

 

Publié dans Prière | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | |

27 novembre 2017

Seigneur, pourquoi ?

171126.jpg

« Seigneur, pourquoi m’avez vous dit d’aimer tous mes frères, les hommes ? J’ai essayé, mais vers vous, je reviens, effrayé…

Seigneur, j’étais si tranquille chez moi, je m’étais organisé, je m’étais installé. Seul, j’étais d’accord avec moi même, à l’abri du vent, de la pluie ...

Mais vous m’avez forcé à entrouvrir la porte. Comme une rafale de pluie en pleine face, le cri des hommes m’a réveillé.

Alors, j’ai laissé une porte entrouverte, imprudent que j’étais.

Dehors, les hommes me guettaient. Ils étaient nombreux. Ils m’ont envahi sans crier gare, il a fallu faire de la place chez moi.

Seigneur, ils me font mal, ils sont envahissants, je ne peux plus rien faire. Plus ils poussent la porte et plus la porte s’ouvre. Ah Seigneur, il n’y a plus de place pour moi chez moi ! »

«Ne crains rien » dit Dieu, «Tu as tout gagné. Car, tandis que ces hommes entraient chez toi, moi, ton Père, moi, ton Dieu, je me suis glissé parmi eux.»

Michel QUOIST

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►