25 février 2018

« Que mon jeûne Te plaise Seigneur ! »

Dans la joie de reprendre notre publication...
Merci pour votre soutien !

180223.jpg

Seigneur je m’offre à Toi ces 40 jours, pour que Tu puisses continuer Ta création en moi. Que ce soit un temps de recréation de mon être, à Ton image, toujours imparfait mais en route. Que ma disponibilité permette Ton action en moi, pour que je puisse de plus en plus ressembler à Ton image.

Crée en moi un cœur pur. Crée en moi ce qu’il peut y avoir de plus beau. Donne à ce que j’ai de plus intime d’être le reflet de Ta beauté, de Ta bonté, de Ton amour, de Ton pardon.

Il ne s’agit pas de peiner à rendre service, mais que ma disponibilité et mon sourire à l’autre, deviennent ma nature d’être. Il ne s’agit pas de porter le fardeau de la renonciation au bien, mais que le partage me mette en communion avec ceux qui souffrent. Il ne s’agit pas de souffrir dans la privation, mais que je sois dans la joie de me sentir libre face aux sollicitations.

Que ce ne soit pas un moment passager pour une bonne conscience, mais un temps durable de vérité avec Toi, les autres et moi-même. Que je ne cherche pas d’abord une efficacité qui serait bien illusoire, mais que mon don, quel qu’il soit, soit gratuit et sans contrepartie. Que mon attitude quotidienne soit en harmonie avec ce que Tu m’as donné d’être, en harmonie avec la nature pour le bien commun.

Que mes combats ne soient pas une défense de mes petits intérêts mesquins, mais qu’ils participent à une juste cause pour que Ta Pâque se réalise.

Ainsi soit-il.


Abbé Franz Lichtlé

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

caraime2018.jpg

18 février 2018

Au repos...

Suite à une grippe, je suis dans l'incapacité d'assurer la publication du Mot du jour.

Sa diffusion reprendra dès que possible. 
Merci de votre compréhension. 

 

La préciseuse vertu d'humilité

180211.jpg

« Ô Marie, donnez à celle qui ose se dire Votre enfant cette précieuse vertu d'humilité » 

« Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère, quand j'avais le bonheur de Vous contempler !

Que j'aime à me rappeler ces doux moments passés sous Vos yeux pleins de bonté et de miséricorde pour nous.

Oui, tendre Mère, Vous Vous êtes abaissée jusqu'à terre pour apparaître à une faible enfant et lui communiquer certaines choses, malgré sa grande indignité. Aussi, quel sujet d'humilité n'a-t-elle pas !

Vous, la Reine du ciel et de la terre, avez bien voulu Vous servir de ce qu'il y avait de plus faible selon le monde.

Ô Marie, donnez à celle qui ose se dire Votre enfant cette précieuse vertu d'humilité.

Faites, ô tendre Mère, que Votre enfant vous imite en tout et pour tout ; en un mot que je sois une enfant selon votre Cœur et Celui de votre cher Fils.

Ainsi soit-il. »

Sainte Bernadette Soubirous (1844-1879)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | |

17 février 2018

Trois petits "S"

180213.jpg

Quel drôle de titre comme sujet de réflexions et de prières de Carême ! C’est vrai et pourtant ces trois petits « S » représentent des réalités tellement importantes dans notre vie qu’il vaut bien la peine de s’y attarder un peu durant cette période privilégiée de l’année liturgique.

« S » comme silence. Nous vivons trop souvent dans le bruit, extérieur et intérieur. Pourtant le silence nous fait tant de bien ! Et souvent le Seigneur se trouve en son beau milieu.

« S » comme solitude. Mais solitude n’est pas isolement. C’est plutôt recul pour mieux se retrouver avec Dieu et avec nos frères et sœurs.

« S » comme secret. C’est dans le secret de notre cœur que le Seigneur se manifeste souvent et c’est au cœur de leur amour que les amoureux se disent leurs plus beaux secrets. Pourquoi n’en serait-il pas ainsi dans nos rapports avec Dieu ?

Durant ce carême, je vous invite à pratiquer ces trois " S."

Une petite technique nous y aidera : après la réflexion de chaque jour, juste avant la prière finale, assoyons-nous dans un endroit calme, fermons les yeux et ouvrons-nous au Seigneur, quinze secondes au début, puis quinze de plus par semaine. Cette méthode simple et quotidienne nous aidera à entrer dans l’intimité de Dieu et à vivre un excellent carême.

En route donc !


Jules, prêtre

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Carême | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

16 février 2018

Notre future étoile

1802132.jpg

Nous qui sommes rescapés
De la nuit des étoiles.

Nous qui sommes
Descendants lointains
Du rayonnement stellaire

Poussière dans l’univers,
Poussière de l’univers
Et univers nous-mêmes,

Ne nous laissons pas éparpiller
Comme des cendres refroidies
Ne nous laissons pas éteindre

Essayons de briller
Rayonnons plus fort
Essayons de donner
Un peu plus de lumière

Répandons en nous
Et autour de nous
Un peu plus de clarté.

Nous portons en nous
Notre étoile future.

Francis Combes
Extrait de « Je rêve le monde, assis sur un vieux crocodile »

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►