12 juillet 2017

Parler de Dieu

170707.jpg

Quand je parle de Dieu, je ne parle que de moi…
De mon désir que j’appelle « ma foi »,
De mon attente que j’appelle « espérance »,
De ma présence inventive dans le devenir de l’humanité que j’appelle « l’amour ».

Il n’y a pas de théologie qui puisse échapper au champ clos de notre connaissance humaine.

On peut même traduire cette expérience fondatrice en quelques mots décisifs : il ne s’agit pas de « Dieu » quand je prononce le nom de dieu, mais de mon humanité traversée par le désir de l’infini insaisissable.

Bernard Feillet

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Nouvelle page de présentation de nos différentes publications... c'est à découvrir en suivant ce lien

 

09 juillet 2017

Unité

170707.jpg

Tout ce qui est dans la création
existe en vous,
et tout ce qui existe en vous
est dans la création.

Il n'est pas de frontière
entre vous et les choses les plus proches,
et il n'y a pas de distance
entre vous et les choses les plus éloignées.

Et toutes les choses,
de la plus basse à la plus élevée,
de la plus petite à la plus grande,
sont en vous dans une complète égalité.

Dans un atome,
on trouve tous les éléments de la terre :
dans un mouvement de l'esprit
se trouvent toutes les lois de l'existence ;

dans une goutte d'eau,
se trouvent tous les secrets
des océans sans fin :
dans un aspect de vous,
il y a tous les aspects de l'existence.

Khalil Gibran

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

08 juillet 2017

S'abandonner à la vie

170707.jpg


Qui s'en remet à la vie se plonge dans la vie
et dans son mouvement.
Il ne se tient pas en retrait.
Il ne se cramponne pas convulsivement à lui-même,
mais s'abandonne au flux de la vie.
Ainsi, quelque chose en lui peut s'épanouir et devenir vivant.

S'abandonner, c'est le contraire de se retenir.
Bien des gens se cramponnent à l'image d'eux-mêmes ;
d'autres à leurs habitudes ou à leurs possessions,
à leur réputation, à leur succès.

Initions-nous plutôt à l'art de nous déprendre de nous-mêmes,
de nous en remettre à la vie, et finalement à Dieu. ...
Dans cette attitude d'abandon,
il n'y a pas seulement de la confiance,
mais aussi une grande liberté intérieure.
Si je ne me sens pas obligé de tout faire par moi-même,
alors je suis libéré de toute relation crispée au moi.

Anselm Grün

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

01 juillet 2017

Un peu de temps sur cette terre

170629.jpg

Ce qui nous attend de pire ou de meilleur, c’est de passer un peu de temps sur cette terre.

Alors ce temps reçu en partage, il nous appartient de ne pas le maltraiter, de ne pas le gaspiller et surtout, surtout de le nourrir d’amour, de générosité, de tolérance et de respect, pour chacune des parcelles de vie dont il est constitué.

En souvenir des poussières d’étoiles qui sont à sa source, le garder le plus vivant possible, telle une éphémère échappée à l’ordre du temps.

Jacques Salomé

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

22 juin 2017

N'effrayez pas les âmes !

Avancez-vous entre les saules
dans le sable pailleté d'argent,
sans bruit, comme un pêcheur
en retenant votre haleine :
n'effrayez pas les âmes !

Alain FOURNIER

 

170621.jpg

De grâce ne maudissez pas
Les frêles brebis égarées
Loin de tous les alléluias
Boursouflant vos gorges sacrées !

Ne dressez plus votre bûcher
Sous le couvert d'une morale
Les forçant à s'agenouiller
Devant un faux dieu cannibale

Mais bien plutôt, silencieux,
une à une arrachez les ronces
Qui lacéraient leurs dos laineux
Et, méprisant toutes semonces,
Inventez-leur un Paradis
Au-delà des mortelles flammes
Dantesques de votre jadis.

Surtout : n'effrayez pas les âmes !

Marie-Claude Pellerin

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►