31 octobre 2017

Au début de ce jour 

171028.jpg

Prépare dans nos âmes, Seigneur,
une demeure pour ce Jour qui ne connaît pas de fin.
Donne-nous de voir en notre personne
la vie de la résurrection
et remplis nos cœurs de tes éternelles délices.

Imprime en nous, Seigneur,
par notre fidélité à te servir,
le signe de ce Jour
qui ne dépend ni du lever ni de la course du soleil.

En tes saints mystères, chaque jour, nous t'étreignons
et nous te recevons dans notre corps :
accorde-nous d'expérimenter en nous-mêmes
la résurrection que nous espérons.

SAINT EPHREM

Éphrem, diacre en Turquie et docteur de l'Église,
fut surnommé la « harpe du Saint-Esprit » en raison de la beauté de ses poèmes composés en syriaque.

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

27 octobre 2017

« Qu’ai-je fait de Toi mon Dieu ? »

171026.jpg

« Il est des jours ou j’ai l’impression d’être enchaîné, noué. Il est des chaînes qui m’empêchent de me déplacer vers Toi mon Dieu. Des chaînes qui me lient corps et âme. Je suis enchaîné dans une image que j’ai de Dieu, dans une image que je me fais de Dieu. Je fais de Dieu, un Dieu qui me ressemble, un Dieu façonné à ma propre image.

Le Dieu que je porte en moi n’est-il pas un Dieu jaloux ? Jaloux comme moi, jaloux comme moi je peux être jaloux... Le Dieu que je porte en moi n’est-il pas l’image d’un Dieu vengeur ? Qui se vengerait, comme moi-même je suis capable de me venger... Un Dieu, œil pour œil, dent pour dent. Un Dieu que je dis bon et que je pense méchant.

Qu’ai-je fait de Toi mon Dieu ?

Je suis enchaîné dans ma prière. Souvent ma prière est une prière intéressée et du coup, le Dieu que j’invoque est un Dieu « bouche trou » parce que j’ai peur des « manques », je remplis ces manques par Dieu. Ma prière est une prière qui ressemble à un contrat, où Dieu s’engagerait à une garantie de tous les dangers, de tous les malheurs, de toutes les maladies, de tous les soucis...

Qu’ai-je fait de Toi mon Dieu ?

Je suis enchaîné dans mes idoles de Dieu. Mon Dieu n’est-il pas un Dieu « gri-gri », un Dieu porte-bonheur, un Dieu amulette sacrée ? Souvent les images de mon Dieu sont en or, en argent... Bijoux que je porte sur ma poitrine, en médaillon, en camée. Un Dieu idole que je place sur un piédestal, mais un Dieu impassible, un Dieu qui n’entend pas, un Dieu qui ne voit pas, un Dieu qui ne marche pas, un Dieu qui ne vit pas.

Mais Toi mon Dieu, Tu as pris les risques de l’homme, Tu as pris les risques de la Croix, Tu as pris les risques de la vie et de la mort.

Qu’ai-je fait de Toi mon Dieu ?


Ainsi soit-il. »

Père Robert Riber (1935-2013)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

22 octobre 2017

L'ouvrage de Dieu

171017.jpg

« Si tu es l'ouvrage de Dieu,attends tout de sa main :
livre-toi à Celui qui peut te modeler
et qui fais bien toutes choses et reçois en toi la forme
que le Maître Ouvrier veux te donner.
Garde en toi cette humilité qui vient de la grâce,
de peur que ta rudesse n'empêche le Seigneur
d'imprimer en toi la marque de son doigt.
C'est en recevant cette empreinte
que tu deviendras parfait,
et seul le Seigneur pourra faire une œuvre d'art
avec cette pauvre argile que tu es.
En effet, faire est le propre de la bonté de Dieu
et Le laisser faire, c'est le rôle qui convient à ta nature d'Homme.
Amen. »

Saint Irénée de Lyon (130-202)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

14 octobre 2017

L’eau et la pierre

171012.jpg

Un Père du désert disait :

La nature de l’eau est tendre, celle de la pierre est dure.

Mais si l’eau coule constamment goutte à goutte, elle creuse la pierre peu à peu, et cette dernière devient une vasque qui retient l’eau.

De même la Parole de Dieu est tendre et notre cœur est dur, mais l’homme qui entend fréquemment la Parole creuse son cœur pour accueillir la présence de Dieu.


Seigneur, trop souvent

notre cœur,
notre esprit,
notre intelligence,
sont durs comme de la pierre.

Chaque fois que nous ouvrons notre Bible
pour nous mettre à l’écoute de ta Parole,
qu’elle soit comme cette eau
qui creuse notre cœur de pierre
pour en faire un cœur de chair.

D’après Antoine Nouïs,
« La galette et la cruche »

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

13 octobre 2017

Croire en toi Dieu notre Père

171011.jpg

Croire en toi Dieu notre Père,
Est une aventure qui nous emmène
Loin de nos zones de confort.

Vivre l’Évangile au cœur du monde

Est une entreprise
Qui met notre existence à l’envers.

Avec l’Évangile, il n’est plus question

D’amour en demi-mesure,
De justice à la petite semaine,
De respect à la tête du client,
De prière à petite dose,
De service dans l’attente d’un retour.

Avec l’Évangile, c’est une mesure sans mesure

Qui est demandée :
L’enthousiasme au cœur,
L’ardeur à faire le bien,
L’accueil de tous,
L’activité sans activisme,
L’attention au petit, à l’exclu,
La solidarité chevillée au corps,
Le respect de l’autre.

Tout cela est possible,
Dieu notre Père
Quand nous nous attelons ensemble à la tâche.

Donne-nous d’être ces grains de sel
Qui révèlent et diffusent la saveur de l’Évangile
Dans leurs paroles, dans leurs actes,
Dans leurs manières d’être.

Donne-nous le goût d’être ensemble
Pour construire un monde aux saveurs de ton cœur.

R.H.
Paroisse St François de Sales- Liège

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | |