10 juillet 2011

Apprends-nous à prier

 

9.jpg

Seigneur Jésus,
toi le Ressuscité qui vis dans l’intimité du Père,
toi le grand priant, toi le maître de la prière,
nous t’implorons : apprends-nous à prier.

Emmène-nous avec toi à l’écart
sur la montagne ou au désert,
pour être cœur à cœur avec Toi
et avec le Père, dans l’unité de l’Esprit.

Toi qui as toujours prié
dans les moments décisifs de ton existence,
lorsque tu quittas Nazareth,
lorsque tu choisis tes disciples,
lorsque tu décidas de monter à Jérusalem
pour y affronter l’Adversaire,
lorsque l’angoisse te submergea au Jardin des Oliviers :
« Père, que ce calice s’éloigne de moi »
et que tu ajoutas : « Non pas ma volonté mais la tienne »,
toi dont toute la vie fut prière,
nous t’implorons : apprends-nous à prier,
toi qui es vivant dans la gloire.

Fais grandir notre foi, Seigneur.
Que ni la peur, ni l’intérêt sournois,
ni la vaine satisfaction de soi,
ni le mensonge ni l’hypocrisie,
n’habitent notre cœur, tandis que nous prions.
Que notre prière soit réellement sincère.
qu’elle dise la vérité de notre cœur.

Nous avons confiance : notre prière sera exaucée
car elle s’adresse au Père de toute bonté,
dont la tendresse ne saurait rien nous refuser.

…Et que l’Esprit nous emplisse et prie pour nous.
Afin que nous puissions t’accueillir,
toi, le Vivant, toi le Seigneur qui viens dans la gloire du Père

Amen.

Philippe Warnier
Prières pour le temps pascal,
Prier, Desclée de Brouwer,1993

 

 

Voir la vidéo du jour : Je suis un être humain, un texte à entendre ...

 

03 juillet 2011

DANS LA FIDELITÉ

 

3.jpg

Ce soir-là, quand le Christ brise le pain, verse le vin et se met à genoux pour laver les pieds des apôtres, il accomplit des gestes prophétiques: il ouvre sur une réalité nouvelle, il livre le sens de sa vie et il la mène jusqu'au bout de la fidélité. Il accepte d'être déchiqueté et d'être écrasé afin d'éveiller la terre à un autre Esprit. Il se met à genoux afin d'inverser les fondements et l'ordre du monde. Il donne sa vie pour que la Bonne Nouvelle annoncée depuis le commencement, continue de résonner dans le cœur des hommes.

Cette Bonne Nouvelle dit : que Dieu ne contrôle pas les hommes, mais leur ouvre les bras, comme un Père ou une Mère, que les choses importantes se passent dans le secret, à l'intérieur, que l'homme est plus important que la Loi, qu'aucune Loi ne mérite qu'on lui sacrifie un homme, que le pardon finit par vaincre toute violence, que la miséricorde est la clé du bonheur, que la douceur est une béatitude, qu'aucun péché ne souille définitivement, qu'aucune exclusion n'est justifiée, que la grandeur consiste à se courber pour être à la hauteur des plus petits, que le service est l'unique façon d'être grand devant Dieu, que Dieu ne demeure dans aucune église ni cathédrale mais qu'il marche sur la terre des hommes, qu'il n'y a pas de pain ni de richesses qui ne doivent être partagés!

Quand le Christ dit: Prenez et mangez ce pain, mon corps, prenez et buvez ce vin, mon sang, il dit à ses amis: Prenez ma façon de vivre! Accueillez ma Bonne Nouvelle! Laissez-la nourrir votre vie. Vivez de mon Évangile. Mangez ma Parole, qu'elle soit votre force. A votre tour soyez des Christ!

Célébrer l'Eucharistie en vérité entraîne en nous une réelle transformation de l'être. À condition que nous le voulions, bien sûr!

Car, comment pourrions-nous manger et boire la présence réelle du Christ Sauveur sans faire transparaître l'amour du Christ dans des actes et des paroles qui sauvent nos frères?

Comment pourrions-nous manger et boire la vie réelle du Christ sans que notre existence soit définitivement retournée vers le don et le service ?

A moins de faire de l'Eucharistie un rite répété et vide, à moins de vivre dans l'hypocrisie, il n'est pas possible de faire mémoire du Christ dans l'Eucharistie,  sans grandir dans la fidélité renouvelée à son Évangile.

Et la fidélité, nous le savons par expérience, peut nous amener à être déchiré, nous aussi.

 

Ch SINGER "Terres" (Edt du Signe)

 

Voir la vidéo du jour

26 juin 2011

Prière pour les vocations :

6.jpg

           

SEIGNEUR,

Tu nous appelles à vivre avec Toi une relation personnelle dans la grâce de notre baptême et de notre confirmation; Tu invites chacun de nous à  devenir un chrétien engagé et Tu ne cesses de solliciter le cœur de tous, jeunes et moins jeunes, à vivre cette grâce au centre même des réalités quotidiennes.

- Eveille en nous ce désir de nous dépasser: aux uns fais saisir la grandeur de l'appel à la vie sacerdotale,  religieuse ou engagée dans le monde; et, chez nous qui te prions, le sens, la grandeur et l'exigence d'une vie de témoins de ta ten­dresse;

- Engage notre enthousiasme vers une disponibilité généreuse et sensible aux  attentes de ton Peuple;

- Ouvre notre cœur aux cris des jeunes et des pauvres qui réclament: paix et solidarité, amour et vérité;

- Ravive en nous l'audace pastorale de Jean Bosco, de Marie-Dominique et de tous ceux et celles que nous vénérons, pour que reverdisse en nous cette confiance dans les jeunes.

Avec pour guide et maîtresse de vie, Marie,  l'Auxiliatrice et Mère de l'Eglise, nous pourrons répondre “oui” généreusement à ton appel et être pleinement des bâtisseurs de ton Royaume.     

AMEN

 

Voir la vidéo du jour

19 juin 2011

Trinité ...

 

 

Béni sois-tu, ô Père !
Pour la lumière du jour et le soleil qui réchauffe,
Pour la pluie et le vent et le torrent qui gronde,
Pour les fleurs et tous les animaux du monde,
Pour nous avoir faits grands à ton image,
Pour avoir mis en nous un cœur qui aime !
Béni sois-tu, ô Père.

Béni sois-tu, ô Fils !
Pour ta venue sur notre terre,
Pour ce petit enfant devenu notre frère,
Pour les paroles de vie, de pardon et de paix,
Pour ton dépouillement, par amour pour chacun de nous,
Pour la vie, jaillie à jamais de la mort !
Béni sois-tu, ô Fils !

Béni sois-tu, ô Esprit !
Pour cet élan de confiance qui nous pousse en avant,
Pour le souffle qui gonfle nos voiles sur l'océan de notre vie,
Pour le feu qui brûle en nous et chasse au loin nos peurs,
Pour la paix déposée en nos cœurs comme un trésor,
Pour l'audace et le courage de vivre de ton amour !
Béni sois-tu, ô Esprit !

 

 

La Trinité n'est pas une énigme !
Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris

 

"le mystère de la Trinité n’est pas d’abord une énigme philosophique mais un profond mystère de l’amour". Voici ce qu´affirme le Cardinal André en ce jour où l'Eglise célèbre le Dieu Unique en trois personnes.


Si nous abordons le mystère de la Sainte Trinité à partir de l’énigme que représente la foi au Dieu unique en trois Personnes distinctes, il ne faut pas nous étonner qu’il soit difficile de croire à la Trinité de Dieu non seulement pour ceux qui sont en dehors de la foi mais même pour ceux qui sont chrétiens et essaient de l’être.   
[ lire la suite ]

 

 

Voir la vidéo du jour

Et par chez moi, c'est L'DOUDOU... pour en savoir plus, cliquez et venez !

12 juin 2011

Prendre la mer

Bonne fête de Pentecôte et bon vent !

3.jpg

 

Prendre l'écriture comme on prendrait la mer,
Dans les flots noirs de l'encrier,
Avec pour toute voile, le châle bariolé
De ma jeune maîtresse d'école,
Et le vent pour faire voler
Les feuilles de mon cahier d'écolier.

Prendre l'écriture
Comme on prendrait la mer.


Prendre le savoir comme on prendrait la mer,
Avec pour professeurs des génies troubadours et de savants poètes.
Ecouter avec eux la sagesse des fous
Et la folie des sages.
Et savoir dire parfois
Tu vois, je ne sais pas...

Prendre le savoir
Comme on prendrait la mer.


Prendre la parole comme on prendrait la mer.
Se laisser emporter par la houle des cris,
La vague des clameurs et l'écume des sons
Et s'en aller ravi dans le mi-dit des mots.
Laisser le bavardage mourir en clapotis,
Oui, prendre la parole,
Embraser le ciel et enflammer la terre...

Prendre la parole
Comme on prendrait la mer.


Prendre le Bon Dieu comme on prendrait la mer.
Se battre avec les vents qui déchirent les voiles.
Même, crier de rage aux portes du blasphème
Quand l'homme est écrasé et l'enfant torturé.
Et puis trouver ta croix plantée dans nos jardins,
Toi qui viens nous apprendre au détour de l'humain
Que Dieu s'apprend en l'homme...

Prendre le Bon Dieu
Comme on prendrait la mer.

 

Robert Riber

 

Voir la vidéo du jour