04 mars 2018

Dessine-moi une grand-mère !

1801181.jpg

Dans une école, une enseignante avait demandé aux enfants de tracer le portrait d'une grand-mère. Voici quelques réponses:

Une grand-mère est une personne qui n'a pas d'enfant. C'est pour cela qu'elle aime les enfants des autres. 

Les grands-mères n'ont rien à faire. Elles n'ont qu'à être là. Quand elles nous amènent en promenade, elles marchent lentement sans écraser les belles feuilles et les chenilles. Elles ne disent jamais: "Avance plus vite!"

En général, elles sont grosses, mais pas trop, pour pouvoir attacher nos souliers.

Elles savent qu'on a toujours besoin d'un second morceau de gâteau ou du plus gros.

Une vraie grand-mère ne frappe jamais un enfant. Elle se met en colère en riant. 

Les grands-mères portent des lunettes et parfois même, elles peuvent enlever leurs dents. 

Quand elles nous lisent des histoires, elles ne sautent jamais au bout et elles n'ont rien contre si on leur réclame la même histoire plusieurs fois.

Les grands-mères sont les seuls adultes qui ont toujours le temps. Elles ne sont pas aussi fragiles qu'elles le disent, même si elles meurent plus souvent que nous...

Tout le monde devrait essayer d'avoir une grand-mère, surtout ceux qui n'ont pas la télé...»

Extrait du bulletin "L'Église du monde", septembre 1995

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | |

03 mars 2018

Un guerrier de Lumière

180226.jpg

Un guerrier de Lumière fait toujours des gestes hors du commun.

Il peut danser dans la rue en se rendant à son travail.
Ou regarder un inconnu dans les yeux et parler d'Amour au premier coup d’œil.
Défendre une idée qui peut paraître ridicule.
Le guerrier se permet ce genre de choses.

Il ne craint pas de pleurer de vieux chagrins ni de se réjouir de nouvelles découvertes.

Quand il sent l'heure venue, il abandonne tout et part pour l'aventure dont il a tant rêvé.  Quand il comprend qu'il est à la limite de sa résistance, il quitte le combat, sans se sentir coupable d'avoir fait une ou deux folies inattendues.

Un guerrier de Lumière ne passe pas ses jours à tenter de jouer le rôle que les autres ont choisi pour lui.

Paulo Coelho

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | |

28 février 2018

Et pourtant, il vole !

180222.jpg

Le poids moyen d’un bourdon est de 4,8 gr, la surface de ses ailes tourne autour de 1,45 cm², ailes placées dans un plan incliné de 6° par rapport au corps.

Les lois de l’aérodynamisme sont formelles : étant donné ces caractéristiques scientifiques irréfutables, c’est clair, c’est net : le bourdon ne peut pas voler.

Et pourtant,… il vole !  Mais heureusement pour lui, le bourdon ne le sait pas.

Quand on vous dira que votre projet ne peut pas aboutir et qu’il est bien préférable ne pas essayer, faites comme si vous n’en saviez rien !

Anonyme

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

 

Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

12 février 2018

Grandir, c'est choisir

1802101.jpg

On croit toujours que la vie est derrière.
On se fait du mal à penser en arrière.
Grandir n'est pas fuir mais choisir.

Élire son orient, 
consentir au vent
qui souffle où il veut.

On peut se raidir sous les bourrasques,
se perdre dans la rébellion.

On peut aussi s'assouplir
et accueillir le miracle d'être emmené
sur la terre des vivants
par le Souffle de tout instant.

Francine Carrillo
Vers l’inépuisable,
Ed. Labor et Fides

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

08 février 2018

Quand ...

190205.jpg

Quand les cris de guerre
M'incitent à la surenchère,
Et quand, face aux violences,
Je dis n'avoir aucun pouvoir d'influence,
Tu me rappelles à la Vie, Seigneur, et me souffles
« La Paix sera chacun de nous » !

Quand l'argent vaporeux
M'incite au « sauve qui peut »,
Et quand, face aux pauvres, abandonnés,
Je dis avoir déjà donné,
Tu réveilles ma vie, Seigneur, et me souffles
« Sans Amour nous ne sommes que cuivres qui résonnent ».

Quand le stress de mes responsabilités
M'incite à enterrer mes solidarités,
Et quand, face aux regards interrogateurs,
Je dis qu'être décideur ce n'est pas être enfant de coeur
Tu éclaires ma vie, Seigneur, et me souffles
« Bienheureux les coeurs purs car ils verront Dieu ».

Alors, à mon tour je te rends grâce, Seigneur.

Bienheureux sommes-nous, par Ton Amour,
que tu nous donnes sans limite.

Bien en route garde-nous, par Ton Espérance,
dont Tu fais de nous les témoins !

Bruno et Jocelyne Boulnois

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |