24 janvier 2010

Saint François de Sales 1567-1622

Aujourd'hui, nous fêtons St François de Sales.

Bonne fête à toutes les salésiennes et les salésiens !

Voyez comme ils sont nombreux tous celles et ceux qui se rattachent  à sa spiritualité et découvrez ici toute sa modernité ...  

Sans titre 8

Ce que j'aime
 
Ce que j'aime, disait un jour Saint François de Sales
En son langage gracieux,
Plus que tous les trésors que ce bas monde étale,
Plus que tous les trésors des cieux :
 
Oui, ce que j'aime plus que la fleur qui se mire
Au bord des transparentes eaux,
Plus que la brise qui soupire,
Plus que le vol sublime et les chants des oiseaux,
 
Plus que le flot suivi par le flot qui l'efface
Et dont le murmure m'endort,
Plus que les étoiles, lueurs d'or
Écloses dans les champs merveilleux de l'espace,
 
Plus que l'éclair jetant dans le cœur du méchant
D'heureuses et vives alarmes,
Plus que les yeux bleus d'un enfant
Souriant à travers ses larmes,
 
Plus que la lampe d'or dont la vague lueur
Rayonne au fond du sanctuaire,
Plus que les doux moments d'extase et de prière
Que l'on passe près du Seigneur,
 
Plus que le Paradis où mon âme s'envole
Le Paradis où Dieu m'attend,
Et plus que les secrets de sa Sainte Parole
Qu'en silence mon cœur entend,
 
Plus que son doux sourire et que sa grâce même
Rayonnante toujours, rayonnante en tout lieu,
Ce que j'aime, enfin, ce que j'aime :
C'est la Volonté du Bon Dieu.

17 janvier 2010

ballotin du dimanche 17 janvier

Sans titre 1

 

 

 

« La bonté de Dieu est toute mienne, puisque je jouis de ses excellences, et moi je suis tout sien, puisque ses contentements me possèdent. »  (TAD V, 3)
 
« Jésus-Christ est notre amour, et notre amour est la vie de notre âme ... »  (Tad VII, 6)
 
« Ne vous empressez point à la besogne : car toute sorte d'empressement trouble la raison et le jugement, et nous empêche même de bien faire la chose à laquelle nous nous empressons. »  (IVD 3, X)
 
« Dieu nous fasse la grâce de vivre et de mourir en son amour et s'il lui plaît, de mourir pour son amour. »  (Lettre à la baronne de Chantal  1604)
 
« L'amour ne loge qu'en la paix, soyez toujours soigneuse de bien conserver la sainte tranquilité de cœur... »  (Lettre à la Président Favre  1612)

10 janvier 2010

ballotin du dimanche 10 janvier

Sans titre 3
-
« Ô Dieu, Théotime, combien plus doit être attachée et serrée l'âme qui est amante de son Dieu... «   (TAD VII, 3)
 
« La foi est la cruche d'or qui contient invisiblement la manne des mystères, parce qu'elle nous fait croire ce que nous ne voyons pas. »  (TAD II, 14)
 
« ...Dieu travaillera avec vous, en vous et pour vous, et votre travail sera suivi de consolation. » (IVD 3, X)
 
« Ayez bon courage, tenez ferme votre confiance en celui au service duquel vous vous êtes dédiée et abandonnée, car il ne vous abandonnera pas. » (Lettre à Mme de Charmoisy  Année 1613 n°863)
 
« C'est tout, en somme, d'avoir le cœur doux à l'endroit du prochain et humble à l'endroit de Dieu. »
(Lettre à Mme de Limojon  1605)

03 janvier 2010

ballotin du dimanche 3 janvier

Sans titre 3

«Dieu s'est fait à notre image et ressemblance par l'Incarnation »  (TAD VIII, 4)

«Le langage de l'amour est commun quant aux paroles, mais quant à la manière et prononciation il est si particulier que nul ne l'entend sinon les amants. » (TAD VI, 1)

« Si vos affections sont douces, votre jugement sera doux ; si elles sont charitables, votre jugement le sera de même. » (IVD 3, XXVIII)

« ... il faut surtout que je sois juste en mes paroles, pour ne pas dire un seul mot de trop ... »  (IVD, XXIX)

« C'est le grand bien de nos âmes d'être à Dieu, et le très grand bien de n'être qu'à Dieu. »  (lettre à une Demoiselle de Paris  1619)

 

 

27 décembre 2009

ballotin du dimanche 27 décembre

Sans titre 1

« A mesure que le rossignol loue son Bien-aimé, il se plaît à louer, et à mesure qu'il se plaît à louer, il se déplaît de ne pouvoir mieux le louer... »  (TAD V, 8)

 « Nous avons deux poids : l'un pour peser nos commodités avec le plus d'avantage que nous pouvons, l'autre pour peser celles du prochain avec le plus de désavantage qu'il se peut ... »  IVD 3, XXXVI)

 « Comme on fait les vendanges en pressant les raisins, on vendange spirituellement en pressant la grâce de Dieu et ses promesses. »  (Lettre à Mme de la Fléchère  1608)

 « ... Parmi l'orage de la mer où vous êtes, regardez perpétuellement votre port. »  (Lettre à M. Antoine des Hayes  1604  n°210)

 « Enquérez-vous peu de ce que le monde pense, ne vous en mettez point en soucis, méprisez son prix et son mépris, et laissez dire ce qu'il voudra, ou bien ou mal. »  (lettre à la présidente Brulart  1606)