30 mai 2010

Ballotin du dimanche 30 mai

Sans titre 1

*

« Ô Jésus que c'est un plaisir délicieux de voir l'amour céleste, qui est le soleil des vertus, quand petit à petit, par des progrès qui insensiblement se rendent sensibles, il va déployant sa clarté sur une âme, et ne cesse point qu'il ne l'ait toute couverte de la splendeur de sa présence... »  (TAD II, 13)

« L'amour de complaisance tire Dieu dedans nos cœurs, mais l'amour de bienveillance jette nos cœurs en Dieu ... »  (TAD VIII, 2)

« La netteté et la simplicité sont deux ornements de leurs habits, l'humilité et la charité les deux ornements de leurs actions, l'honnêteté et débonnaireté les deux ornements de leur langage, la modestie, l'ornement de leurs yeux, et Jésus-Christ crucifié, l'unique amour de leur cœur. »  (IVD 3, XL)

« Prions Dieu, supplions sa volonté qu'elle se fasse connaître, disposons la nôtre à ne rien vouloir que par la sienne et pour la sienne, et demeurons en repos, sans empressement ni agitation de cœur. »  (Lettre à la Baronne de Chantal  1607  n°385)

« Tenez votre cœur au large et toujours remis à la providence divine, soit pour les grandes choses ou pour les petites, et procurez de plus en plus dans votre cœur l'esprit de douceur et de tranquillité, qui est le vrai esprit de Jésus. »  (Lettre à Madame de la Fléchère 1609)

23 mai 2010

ballotin du dimanche 23 mai

Sans titre 1

*

« Lorsque Notre Seigneur fait sentir au milieu de notre âme sa très délicieuse présence, toutes nos facultés retournent leurs pointes de ce côté-là, pour se venir joindre à cette incomparable douceur. »  (TAD VI, 7)

« L'amour de bienveillance fait que nous voulons ... ce qu'il conseille et à quoi il exhorte... de vivre non seulement selon les commandements qu'il impose, mais encore selon les désirs et inclinations qu'il manifeste. »  (TAD VIII, 6)

« Faites que l'aube croisse jusqu'au plein midi du saint amour céleste, et que votre printemps fleuri se convertisse en un automne fructueux. »  (Lettre à Madame de Giez  1613)

« Nous ne devons pas chercher notre honneur, mais celui de Dieu ; et laissez faire, Dieu cherchera le nôtre. »  (Lettre à Monseigneur Frémyot, Archevêque de Bourges  1604)

« Ô Dieu, la beauté de notre foi parît si belle que j'en meurs d'amour, et m'est avis que je dois serrer le don précieux que Dieu m'en a fait, dedans un cœur tout parfumé de dévotion. »  (Lettre à la Mère de Chantal  1611)

 

et Bonne fête de Pentecôte à toutes et à tous !

16 mai 2010

ballotin du dimanche 16 mai

Sans titre 1

*

« Boire, c'est contempler, et cela se fait sans peine ni résistance, avec plaisir et coulamment mais s'enivrer, c'est contempler si souvent et si ardemment, qu'on soit tout hors de soi-même pour être tout à Dieu. »  (TAD VI, 6)

« ... Nous recevons la grâce de Dieu en vain quand nous la recevons à la porte du cœur et non pas dans le consentement du cœur ; car ainsi nous la recevons sans la recevoir, c'est-à-dire nous la recevons sans fruit, puisque ce n'est rien de sentir l'inspiration sans y consentir. »  (TAD II, 11)

« En toutes conversations, la naïveté, simplicité, douceur et modestie sont toujours préférées. » (IVD 3, XXIV)

« Donnez à tout moment votre cœur à notre Sauveur, faites qu'il soit le cœur de votre cœur. »  (Lettre à Mme de Limojon 1605)

« Le moyen pour s'unir à Dieu ce doit être principalement l'usage des sacrements et la prière. »  (Lettre à la Présidente Brulart  1604)

09 mai 2010

ballotin du dimanche 9 mai

Sans titre 1

*

« La bonté de Dieu est toute mienne, puisque je jouis de ses excellences, et moi je suis tout sien, puisque ses contentements me possèdent … »  (TAD V, 3)

 

« Puisque la bonté de Dieu est si grande qu’un seul moment suffit pour impétrer et recevoir sa grâce, quelle assurance pouvons-nous avoir qu’un homme qui était hier pécheur le soit aujourd’hui ? »  (IVD 3, XXIX)

 

« Soyez donc soigneuse et diligente en toutes les affaires que vous aurez en charge, … car Dieu vous les ayant confiées veut que vous en ayez un grand soin… » (IVD 3, X)

 

« J’aime ces trois petites vertus : la douceur de cœur, la pauvreté d’esprit et la simplicité de vie, rt ces exercices « grossiers » : visiter les malades, servir aux pauvres, consoler les affligés, mais le tout sans empressement et avec une vraie liberté. »  ( Lettre à la Baronne de Chantal  1605  n°308)

 

« Vous allez prendre la haute mer du monde ; ne changez pas pour cela de patron, ni de mât, ni de voile ; ni d’ancre, ni de vent. »  (Lettre à M. Celse-Bénigne de Chantal  1610)

Et bonne fête à toutes les mamans !

02 mai 2010

ballotin du dimanche 2 mai

Sans titre 1

*

« ... ne nous courrouçons pas donc point en chemin les uns avec les autres, marchons avec la troupe de nos frères et compagnons doucement paisiblement et amiablement. »  (IVD 3, VIII)

« la méditation n'est autres chose qu'une pensée attentive, réitérée ou entretenue volontairement en l'esprit, afin d'exciter la volonté à de saintes et salutaires affections et résolutions. »(TAD VI, 2)

« Soyez donc bien toute à Dieu, marchez en simplicité dans le chemin où la Providence vous a mise ; elle vous tiendra de sa main, et vous conduira au port. » (Lettre à la soeur Coton 1616)

« Notre Seigneur sait bien ce qu'il fait ; faisons ce qu'il veut, demeurons où il nous as mis »  (lettre à la Présidente Brulart 1604  n°233)

« ... vous avez le cœur sujet aux secousses, mais moyennant la grâce de Dieu, il s'affermira petit à petit. »  (Lettre à Mme de la Fléchère  1609  n°532)