08 mars 2016

L’Amour, une route

201602122.jpg

L’amour n’est pas tout fait... Il se fait.

Il n’est pas robe ou costume prêt à porter, mais pièce d’étoffe à tailler, à monter et à coudre. Il n’est pas appartement, livré clefs en main, mais maison à concevoir, bâtir, entretenir, et souvent réparer. 

Il n’est pas sommet vaincu, mais départ de la vallée, escalades passionnantes, chutes dangereuses, dans le froid de la nuit ou la chaleur du soleil éclatant. 

Il n’est pas un solide ancrage au port du bonheur, mais levée d’ancre et voyage en pleine mer, dans la brise ou la tempête. 

Il n’est pas oui triomphant, énorme point final qu’on écrit en musique, au milieu des sourires et des bravos, mais il est multitude de "oui" qui pointillent la vie, parmi une multitude de "non" qu’on efface en marchant. 

Ainsi être fidèle, vois-tu ce n’est pas : ne pas s’égarer, ne pas se battre, ne pas tomber, c’est toujours se relever et toujours marcher. 

C’est vouloir poursuivre jusqu’au bout, le projet ensemble préparé et librement décidé. C’est faire confiance à l’autre au-delà des ombres de la nuit.

C’est se soutenir mutuellement au-delà des chutes et des blessures. C’est avoir foi en l’Amour tout-puissant, au-delà de l’amour.

Michel Quoist

Voir la vidéo du jour ►

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

07 mars 2016

Dieu nous aime

20160305.jpg

« Si nous arrivions à croire vraiment en notre dignité divine, nous aurions une saine connaissance de notre propre valeur. Le noyau le plus intime de nous-mêmes procède immédiatement de Dieu, il est un mystère. Il est l’image originelle que Dieu s’est fait de nous. Être convaincu de sa propre valeur n’est pas difficile lorsqu’on se sait aimé inconditionnellement et soutenu par Dieu. « A quoi bon te sous-estimer si Dieu ne te sous-estime pas ? » dit un adage oriental. »

...

« La personne que Dieu aime avec la tendresse d’un Père, qu’il veut rejoindre et transformer par son amour, ce n’est pas celle que j’aurais aimé être, ou que je devrais être. C’est celle que je suis, tout simplement. Dieu n’a pas d’amour pour des personnes « idéales », pour des êtres « virtuels », il n’a d’amour que pour les êtres réels, concrets. »

...

« Dieu nous aime dans l’existence, non pas seulement dans le passé, ni au moment de la naissance, mais chaque jours, à chaque instant. C’est précisément cet amour éternel et toujours nouveau qui fonde notre liberté : nous sommes libres à partir du moment où quelqu’un nous aime et nous accueille avec amour. »

Jutta Burggraf
« La liberté vécue avec la force de la foi »(Extraits)

Voir la vidéo du jour ►

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

05 mars 2016

La prière des larmes

A toi qui pleure quelque part...

201603013.jpg

Doucement, elles apparaissent sur le bord de tes cils,
Glissent et s'évanouissent autour de ta paupière.
Elles roulent, perles de nacre, sur ton visage, telle des îles,
Perdues et isolées exhumant tourments et misères.

Elles libèrent ton cœur,
Tourmenté et torturé.
Elles apaisent ton cœur,
Attristé et apeuré.

N'ai pas honte de ce don,
Fait à ton cœur.
Il se libère, et s'invite à l'abandon.
Laisse le déverser sa peine et ses rancœurs.

Humble comme une goutte de rosée matinale,
Simple comme un goutte de pluie.
Transparente et riche comme un cristal.
Elle apaise, réconforte, et rafraîchit.

Infime parcelle de vie,
Insignifiante et vaine.
Elle redonne après la peine, l'envie,
De repartir et d'affronter la haine.

Larme d'un enfant torturé par la maladie et la faim.
Larme d'une mère devant ces cris de détresse et d'horreur.
Larme d'un père devant des murs de haine et de dédain.
Larme de tant d'hommes affamés dans leur corps, et leur coeur.

Larme d'une tendresse retrouvée,
Larme d'un sourire échangé.
Larme d'un cour découvert, et aimé.
Larme de se savoir aimé pour ce que l'on est.

Que d'espoirs et de tourments tu portes en tes flancs,
Larme, diamant de tendresse, et de détresse.
Tu réconfortes tous ces cœurs torturés par la dureté des ans,
Leur permets de se rafraîchir, d'espérer à demain et à ses tendresses.

Jean-Eudes Sampré

Voir la vidéo du jour ►

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

04 mars 2016

Les mains de Dieu

201603012.jpg

Les mains de Dieu se sont ouvertes
pour recevoir nos pains d'offrande,
les mains de Dieu ont accueilli nos pauvres riens
et fait fleurir les dons si simples de nos mains.

Ouvrirons-nous ainsi nos mains ?

Les mains de Dieu se sont posées
sur nos visages de misère,
les mains de Dieu ont caressé nos corps meurtris
pour apaiser enfin le feu de nos douleurs.

Poserons-nous ainsi nos mains ?

Les mains de Dieu se sont unies
pour nous apprendre la prière,
les mains de Dieu ont supplié devant la mort
et rendu grâce du mystère révélé.

Unirons-nous ainsi nos mains ?

Robert Lebel

Voir la vidéo du jour ►

 

La vidéo des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne (JSFS) ►

Et le témoignage de Marie-José à (re)découvrir ICI ► 

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

03 mars 2016

Libère-moi de mes masques

20160301.jpg

Seigneur,
il y a des coins de mon existence
que je refuse de regarder,
tellement j'en ai honte.
Il y a des pans de ma vie
que je ne veux pas voir
tellement j'en ai peur.
Il y a des dimensions de moi-même
que je refuse d'assumer
tellement j'en ai le dégoût.

Je ne m'aime pas à fond.
Je sauve les apparences.
Je porte des masques face aux autres
mais surtout face à moi.
Mon existence est un tissu
d'images que je projette.
Je cultive plus le ''araître'' que ''l'être''.

En plus de leurrer les autres,
je me leurre moi-même.
Je me triche.
Et chaque jour,
je me dégoûte un peu plus.

Toi, qui vois le fond des coeurs,
regarde-moi,
au-delà de mes apparences.
Guide-moi sur le chemin de la vérité,
même si elle est dure.
Aide-moi à m'accepter.
Je ne peux plus vivre ainsi.
Je ne veux plus vivre ainsi.
Libère-moi.

Amen.

Jules Beaulac

Voir la vidéo du jour ►

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |