16 octobre 2017

Donner du sens au temps

170928.jpg

Notre société n'a pas la régulation du temps. Logiquement, au-delà d'un certain niveau de développement économique, on devrait pouvoir choisir entre plus de biens, plus de temps. Le problème est que la demande sociale est hétérogène. Plus d'une personne sur deux préfère une augmentation de revenu plutôt qu'une augmentation du temps. Inversement, 20 à 30% des salariés seraient prêts à réduire leur temps de travail et leurs revenus. Ces statistiques sont valables pour les pays dits industrialisés. Ce serait un moyen de partager l'emploi et de diffuser les responsabilités.

En général les personnes qui expriment cette demande ont des projets personnels qu'ils veulent développer. Le temps, c'est la ressource du sens, la ressource du lien social, la ressource de l'emploi. Chaque fois qu'il y a une conduite d'intériorité, elle se traduit dans un rapport au temps différent, " il se passe alors des choses ".

Notre société aurait besoin de recréer du droit au temps choisi. Le temps choisi est la ressource du lien social et directement de l'emploi : c'est une ressource de créativité, de réinsertion, d'initiative. La question du temps va au-delà de la seule question du partage du travail. C'est une régulation de fond sur notre société postindustrielle : elle offre aux personnes des formes de participation sociale, reconnues, autres que le travail.

Pour prendre du temps, il faut une forte intériorité, une forte motivation, parce qu'on est un peu dans le vide social. Ne faudrait-il pas construire davantage de formes de participation à la vie sociale, liées au temps libéré ( vie associative, vie familiale, vie communale ).Pourquoi ne pas susciter des conventions entre entreprises et collectivités locales ou mouvements associatifs, pour construire des structures de participation à la vie sociale ? Là est toute la question du bénévolat. Ne faut-il pas construire des positions de bénévolat un peu plus structurelles ? Le bénévolat occasionnel doit rester souple.

Il faut éviter l'utilitarisme, sans tomber dans le don sacrificiel. Le christianisme en a beaucoup abusé, il faut trouver ce qui est entre les deux. Dans une pensée utilitariste, le raisonnement "marginal", fait qu'on ne sait plus dire qu'on est ensemble. Dans une famille on donne, on espère recevoir, sans savoir quand on recevra, bref on ne conditionne pas son don. Pour qu'il y ait vie sociale, il faut à la fois compter et ne pas compter. Si l'on ne compte pas, on a des phénomènes de domination et l'on peut aboutir à une révolte. Si l'on ne fait que compter, cela devient intolérable. La nouvelle écologie du temps consisterait à en finir avec ce découpage en séquences étanches : travail, transport, famille, obligations sociales.

Tous ces temps contraints broient nos vies comme des meules. L'individu a supporté trop longtemps seul les incohérences de ce système. Il faut que les entreprises, les services publics, les organismes de transport, le réseau commercial, le système scolaire, bref, tous ces grands producteurs de temps contraint portent une part de fardeau que la personne paie aujourd'hui en fatigue et en stress. Il ne s'agit pas d'inciter à en faire moins, mais de parier sur son esprit de responsabilité. Et donc d'introduire partout de la flexibilité afin de donner du sens au temps et par voie de conséquence à la vie sociale, relationnelle. Il serait temps de retrouver la gestion du temps pour mieux gérer son existence en lui donnant une qualité propre selon, nos désirs profonds. Notre temps sur terre n'est qu'une étoile de passage. Il est dommage d'éteindre sa lumière par des contraintes que nous pourrions négocier pour vivre mieux. Donner du sens au temps, sera la dimension écologique et mentale la plus importante des siècles à venir.

Bruno LEROY

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Merci!

Voici une prière de Jean- Pierre Dubois - Dumée:


OFFRE-MOI DES YEUX NEUFS


Seigneur, garde mon esprit jeune et mon intelligence transparente.
Donne-moi l’étonnement de l’artiste.
Rends-moi l’émerveillement de l’enfant.
Donne-moi des yeux neufs pour lire ta Création
dans sa splendeur originelle.

Que toutes choses me soient nouvelles
de tout ce que tu fais, Dieu de magnificence.

Donne-moi, Seigneur, une âme accueillante,

Ouvre mon cœur à tous les besoins d’amour.
Que je devine tous ceux
auxquels il a manqué pour s’épanouir.
Seigneur – Toi seul le peux –
donne-moi une âme disponible.
- Jean- Pierre Dubois - Dumée-

Très belle journée !


-Jean-Pierre Dubois-Dumée (journaliste) -

Écrit par : Myriam de Terwangne | 16 octobre 2017

Merci pour ce partage.
Et en écho à cette belle prière, voici sa mise en images accompagnée de quelques notes de musique : https://www.coopdonbosco.be/161016/index.html

Belle journée ensoleillée de sourires...

Écrit par : Coopbelsud | 16 octobre 2017

Mille mercis pour le merveilleux montage " Offre- moi des yeux neufs !
La lumière qui émane comme d' une clairière dans ce petit film est très belle et aussi très symbolique !
Connaissez- vous ce titre d' un livre de Louis Evely

" CHAQUE JOUR EST UNE AUBE "
- Louis Evely-

Bonne vision de ces images :


Belle semaine éclairée par la Lumière de Dieu sur nos jours !

https://images.search.yahoo.com/yhs/search;_ylt=A0LEVjQUBeNZY7IA.RoPxQt.;_ylu=X3oDMTByMjB0aG5zBGNvbG8DYmYxBHBvcwMxBHZ0aWQDBHNlYwNzYw--?p=clairi%C3%A8re+lumi%C3%A8re+nature&fr=yhs-visicom-panda1&hspart=visicom&hsimp=yhs-panda1

EXcellente journée !

Écrit par : Myriam de Terwangne | 16 octobre 2017

Tant de Beautés se réunissent et s'épousent sur cette page comme pour nous dire que la Vie continue à s'exprimer. Elle montre ses atours, ses splendeurs, ses espérances, ses puissances de vie. Face aux grisailles que nous imposent trop souvent nos sociétés.
Merci de crier, d'écrire, de montrer que l'Espérance conduit l'Homme inexorablement vers la culture du vivant et de l'émerveillement. Il suffit de garder son âme d'enfant et sa propre raison spirituelle. Nous détruirons alors la déraison du Monde. Je crois fermement en ce futur où l'Homme bâtit son destin selon ce qu'il est profondément. Je vous remercie de nous le rappeler. Bien Fraternellement, Bruno.

Écrit par : Bruno LEROY | 16 octobre 2017

Merci à toi Bruno d'être ce témoin debout de l'espérance dans le meilleur de l'Homme. Rien n'est plus beau que d'aimer... Fraternellement, Franz

Écrit par : Coopbelsud | 16 octobre 2017

Mon merci , Bruno , s' écrit dans les lettres de ton prénom et de ton nom ... " gravé dans la Paume des Mains du Seigneur " ( Isaïe 49, 16 )

Voici un petit texte pour toi !

Bruno ,
Route de l' Espérance et de l' Amour de Dieu ,
Un coeur ouvert aux autres , une âme d' apôtre
Nourrit le terreau des enfants , des petits et des grands ,
Ouvre le Champ , diffuse un chant , une Annonce :

Le Royaume est en nous et se bâtit chaque jour
En paroles et en actes, il s ' écrit au présent
Riche de la Promesse de La Résurrection ,
Ode à Sa Présence de tous les instants ,
Y ' a tant à construire en nous et autour de nous ,

.... Merci pour tout !

Écrit par : Myriam de Terwangne | 17 octobre 2017

Les commentaires sont fermés.