07 octobre 2017

"Que Dieu vous soit neuf chaque matin "

170928.jpg


Il est impossible de concevoir une religion vivante si Dieu ne nous est pas neuf chaque matin. Nous nous lassons du déjà vu, nous éprouvons constamment le besoin d’un renouvellement. Et un amour qui chaque jour ne découvre pas dans le visage aimé un trait encore inaperçu est bientôt condamné à mort.

La vie de l’Esprit est une découverte inépuisable et il est indispensable, pour que Dieu devienne pour nous un objet passionnément aimé, il est indispensable que, chaque jour, Dieu soit pour nous une découverte nouvelle […]

Tous les grands Hommes, tous les génies, tous les savants, tous ceux qui sont à la tête de la course dans l’humanité, sont des êtres qui ont su admirer et s’émerveiller. Et c’est Einstein, un des plus grands savants de tous les temps, qui a dit ce mot magnifique où il nous révèle son âme : L’homme qui a perdu la faculté de s’émerveiller et d’être frappé de respect est comme s’il était mort […]

Chacun de vous a des goûts particuliers. Chacun de vous est attiré par un certain aspect de l’univers : il y en a qui aiment les bois, il y en a qui aiment la mer, il y en a qui aiment la montagne, il y en a qui aiment la musique, d’autres la poésie ; il y en a qui aiment les mathématiques, d’autres l’astronomie – qui d’ailleurs les comprend d’une manière nécessaire – mais chacun dans cette recherche, chacun dans cet amour, chacun dans cette passion, trouve sa source, cette source que Jésus révélait à la Samaritaine au puits de Jacob, et qui nous fait entrer, tous et chacun, dans cette vie éternelle qui est le Dieu vivant au plus intime de nos cœurs.

Il ne faut donc pas penser que la prière pour nous s’épuise dans les formules que nous récitons à l’église, dans le chapelet, dans le chemin de croix, dans le Notre Père où le Je vous salue, Marie. La prière, c’est la respiration même de l’âme qui découvre, tout d’un coup, le visage imprimé dans notre cœur. 

Maurice Zundel
(extraits d’une conférence donnée le 5 février 1961)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Commentaires

Merci !

Bonne lecture de cet extrait de Thierry de Montbrial :

Thierry de Montbrial ,Une goutte d'eau et l'océan
Extrait
« La vocation de l’homme, à mes yeux, est de se tourner vers le beau, le bon et le vrai : le beau, auquel la nature et certains dévoilements humains donnent accès ; le bon qui trouve sa forme accomplie dans l’amour ; le vrai, que chacun doit s’efforcer d’identifier pour ce qui le concerne.

La quête de sens, donc la volonté de tendre vers l’harmonie ou l’unité dans le triangle du beau, du bon et du vrai, est le principe premier de la vie intérieure.

Mon parcours a été principalement de contribuer par la recherche, l’enseignement et diverses constructions institutionnelles à l’édification d’une géo-économie et d’une géopolitique de la paix. Nous ne devons pas nous laisser abattre par le sentiment d’insignifiance, d’inachèvement ou d’imperfection ; ni, à l’inverse, sombrer dans l’hubris et nous prendre pour des dieux.

Pour reprendre une phrase de Mère Teresa : “Nous pensons que ce que nous faisons n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais il manquerait quelque chose à l’océan sans cette goutte”. »

Thierry de Montbrial , Une goutte dans l' océan , Editions Albin Michel , 2015


Membre de l’Académie des sciences morales et politiques, auteur de nombreux ouvrages, Thierry de Montbrial est le fondateur de Ifri, (Institut français des relations internationales).

Bonne journée !

Écrit par : Myriam de Terwangne | 07 octobre 2017

Seigneur Donne-moi le courage de me tourner vers TOI et de trouver le bonheur en TA presence

Écrit par : hoda | 07 octobre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.