19 septembre 2017

La voie du silence

 170918.jpg

Le Christ dit : « Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jean 15,12).

Nous avons besoin de silence pour accueillir ces paroles et les mettre en pratique.

Quand nous sommes agités et inquiets, nous avons tant d’arguments et de raisons pour ne pas pardonner et ne pas aimer trop facilement. Mais quand nous tenons « notre âme en paix et silence », ces raisons s’évanouissent.

Peut-être nous évitons parfois le silence, lui préférant tout bruit, des paroles ou des distractions quelles qu’elles soient, parce que la paix intérieure est une affaire risquée : elle nous rend vides et pauvres, elle dissout l’amertume et les révoltes, et nous conduit au don de nous-mêmes.

Silencieux et pauvres, nos cœurs sont conquis par l’Esprit Saint, emplis d’un amour inconditionnel.

De manière humble mais certaine, le silence conduit à aimer.

Taizé
"La valeur du Silence" (extrait)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

 

Commentaires

Merci pour ce beau texte !

LE DOUX  MURMURE DE DIEU 

Il y avait un homme qui s’appelait Elie.
Il quitta le village de Bersabée,
il partit tout seul vers la montagne de l’Horeb.
Il espérait y trouver Dieu, et l’entendre parler.
Mais il se demandait comment le reconnaître.
Il y eut un tremblement de terre.
Elie se dit : « J’ai vu la terre trembler, mais je ne reconnais pas Dieu »
Après il eut un feu.
Elie se dit : « J’ai vu le feu, mais je ne reconnais pas Dieu ».
Et après le feu, il y eut juste un peu de vent, une brise légère.
Alors Elie comprit : « Je vais entendre Dieu ». Et il en fut ainsi.

" Tes oreilles entendront derrière toi cette parole : Voici le chemin .
   Marchez- y ."
             - Isaïe 30, 21 -

Cette histoire concerne la grâce. Dieu poursuit ses enfants, même lorsqu’ils essaient de lui échapper. Par un doux murmure, il leur dit quel chemin prendre et leur donne la puissance et le soutien dont ils ont besoin pour persévérer.....

 
.... Le mont Horeb, la « montagne de Dieu » où Élie s’était réfugié, était également appelé le mont Sinaï. C’est à cet endroit que Dieu était apparu à Moïse dans le buisson ardent, qu’il avait fait couler de l’eau pour les Israélites, et qu’il avait donné sa loi à Moïse.

« C’est dans un creux du rocher au mont Sinaï que Moïse avait vu une manifestation de Dieu. Il se pourrait qu’Élie se soit retiré dans la même caverne. » — SDA Bible Commentary, vol. 2, p. 824.



Bonne écoute de cette chanson ! :

DE MON SEIGNEUR , J' AURAI LA GRÂCE ...
https://www.youtube.com/watch?v=LlT6vCLdVuo

Écrit par : Myriam de Terwangne | 19 septembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.