24 juin 2017

Que faut-il faire ?

170623.jpg

Que veux-tu Seigneur, que je fasse pour être ton ami ?
Dois-je apporter de belles offrandes,
Donner des preuves,
Montrer les marques de mes combats ?
Faut-il que j’accumule pour toi des mérites de tous ordres ?
Est-ce cela, dis-moi, que tu attends ?
Ou suffit-il, peut-être, que je me laisse aimer ?
Je crois avoir compris que pour te plaire
Il faut accomplir ta justice,
Aimer comme toi tu aimes
Et prendre humblement la route pour marcher avec toi.

Paul GROSTEFAN
Méditation

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Publié dans Prière | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

"On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; Et ce que l'Eternel demande de toi, C'est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu."
- Michée 6, 8 -

Bonne journée

Écrit par : Myriam de Terwangne | 24 juin 2017

SEIGNEUR AIDE-moi a aimer et servir mes freres

Écrit par : hoda | 24 juin 2017

Mon enfant,
aime-moi tel que tu es.
Je connais ta misère,
les combats et les tribulations de ton âme,
la faiblesse et les infirmités de ton corps.
Je sais ta lâcheté, tes péchés et tes défaillances.
Je te dis quand même donne-moi ton cœur,
aime-moi comme tu es !
Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour,
tu ne m’aimeras jamais.

Même si tu retombes souvent dans des fautes
que tu ne voudrais ne jamais connaître ;
si tu es lâche dans la pratique de la vertu,
je ne te permets pas de ne pas m’aimer.

Aime-moi tel que tu es !
N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’amour ;
sinon tu ne m’aimeras jamais !

Mother Térésa de Calcutta

Écrit par : De Greef Manu | 24 juin 2017

Mon enfant,
aime-moi tel que tu es.
Je connais ta misère,
les combats et les tribulations de ton âme,
la faiblesse et les infirmités de ton corps.
Je sais ta lâcheté, tes péchés et tes défaillances.
Je te dis quand même donne-moi ton cœur,
aime-moi comme tu es !
Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour,
tu ne m’aimeras jamais.

Même si tu retombes souvent dans des fautes
que tu ne voudrais ne jamais connaître ;
si tu es lâche dans la pratique de la vertu,
je ne te permets pas de ne pas m’aimer.

Aime-moi tel que tu es !
N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’amour ;
sinon tu ne m’aimeras jamais !

Mother Térésa de Calcutta

Écrit par : De Greef Manu | 24 juin 2017

Les commentaires sont fermés.