23 mars 2017

En conscience...

170322.jpg

« Avoir sa conscience pour soi », expression que l’on entend parfois pour justifier son comportement. Et il est vrai que notre conscience est le dernier arbitre de nos actes quand après avoir épuisé tous les avis, il nous reste à décider.

Mais notre conscience est-elle si libre, si autonome, si indépendante ?

Au fond, ne sommes-nous pas ce qu’on nous a faits ? N’avons-nous pas été « moulés » dans tous les regards qui se sont posés sur nous : nos parents, nos maîtres, nos prêtres, nos compagnons d’études ou de travail, nos amis, notre conjoint, nos enfants ou l’inconnu rencontré au hasard du chemin ?

Ce que nous estimons être notre intime conviction, n’est souvent que le fruit inconscient des influences distillées tout au long d’une vie. Notre libre arbitre n’est pas aussi libre qu’on le croirait…

Personne ne s’est jamais construit tout seul. Chacun est un arlequin aux influences multicolores, héritier inconscient et tributaire des mille pierres apportées par tous les regards qui ont traversé sa vie et qui le constituent dans sa personnalité singulière.

A l’inverse, nous sommes responsables du regard constructif ou destructeur que nous portons sur ceux qui nous entourent ; du regard attentif ou indifférent posé sur une détresse que nous croisons… Et même, collectivement, nous portons notre part de responsabilité d’une opinion publique capable de saine révolte ou d’anathèmes religieux ou racistes.

Alors que reste-t-il de personnel et d’intime ? L’usage que chacun a fait des talents que sont les regards multiples qui l’ont construit, le discernement entre vraies routes et fausses pistes, la liberté permanente de rechercher la vraie référence et de choisir son guide.

Esclaves du regard des autres, nous ne sommes plus rien ; mais sans le regard des autres, nous ne sommes rien. Notre personnalité n’est bâtie qu’avec les matériaux qui nous sont portés par tous les regards qui ont émaillé notre parcours mais chacun devrait rester, en définitive, le seul et l’ultime architecte de sa vie. Vision idéale pour une part de l’humanité ; utopie pour beaucoup .

Aussi comme nous devons être humbles et prudents dans les jugements que nous portons !

C’était juste une réflexion en passant…

Jean Gauci

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Commentaires

SEIGNEUR DONNE-moi un coeur qui aime les autres et les aider

Écrit par : hoda | 23 mars 2017

Les commentaires sont fermés.