04 janvier 2017

Le secret du bonheur

201612291.jpg

Vous valez ce que vaut votre cœur. Toute l’histoire de l’humanité est l’histoire du besoin d’aimer et d’être aimé. […]

Quel que soit l’usage qu’en font les humains, le cœur (symbole de l’amitié et de l’amour) a aussi ses normes, son éthique. Faire place au cœur dans la construction harmonieuse de votre personnalité n’a rien à voir avec la sensiblerie ni même la sentimentalité. Le cœur, c’est l’ouverture de tout l’être à l’existence des autres, la capacité de les deviner, de les comprendre.

Une telle sensibilité, vraie et profonde, rend vulnérable. C’est pourquoi certains sont tentés de s’en défaire en se durcissant.

Aimer, c’est donc essentiellement se donner aux autres. Loin d’être une inclination instinctive, l’amour est une décision consciente de la volonté d’aller vers les autres. Pour pouvoir aimer en vérité, il faut se détacher de bien des choses et surtout de soi, donner gratuitement, aimer jusqu’au bout. Cette dépossession de soi (oeuvre de longue haleine) est épuisante et exaltante. Elle est source d’équilibre. Elle est le secret du bonheur.

Jean-Paul II, Extrait du Message aux jeunes de France, Paris, 1980

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

En un mot comme en cent, c'est.a accepter la vulnérabilité pour se laisser toucheren plein cœur...

Écrit par : Anne-Marie JOBIN | 04 janvier 2017

Les commentaires sont fermés.