31 décembre 2015

Soyez toujours dans la joie !

5.jpg

Merci à vous tous et toutes d’essayer d’être messager d’espérance dans et pour ce monde qui en a tant besoin …

Comme aimait à le dire l’abbé Pierre : «un sourire coûte moins cher que l’électricité mais donne autant de lumière »

Un sourire pour l’espoir, un espoir pour la vie.

Derrière la trop fameuse phrase de Nietzsche : « Je croirai en Dieu quand les chrétiens auront des têtes de sauvés », il y a un appel pressant pour que les croyants montrent le visage rayonnant du Christ, celui d’un Dieu d’amour et d’humour, un Dieu de la joie !

Ne soyons donc pas comme certains des rabat-joie hyper moralisateurs, des gens à la vérité triste.

Parlons aux autres de bonheur, de la beauté des êtres et de notre planète au lieu de nous fixer sur tout ce qui ne va pas autour de nous.

Cela fait du bien de rire de temps en temps !

"Y-a d’la joie !" Comme le chantait à une autre époque Charles Trenet, ce qui lui valut le sobriquet de fou chantant.

Et bien n’ayons pas peur, soyons des fous, les fous de Dieu, les troubadours du Seigneur, les prophètes de la joie !

C’est l’Évangile de la Bonne Nouvelle qui nous y invite, la joie est au cœur du message christique, elle est le fruit de l’Amour de Jésus, le don de son Saint-Esprit en nous.

Tout ce que le Christ a enseigné à ses disciples sur le chemin de l’amour fraternel porte vers cette joie spirituelle que personne ne peut ravir même si elle peut être parfois, dans certaines circonstances de notre vie, mise à l’épreuve.

« Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que ma joie soit parfaite » Jean 15,11

Saint Paul aussi nous y exhorte : « Soyez toujours dans la joie » 1 Thessaloniciens 5,16

Patrick Cannard, sc

Voir la vidéo du jour ►

Publié dans Général | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Enseignant dans le professionnel à la retraite, je témoigne que lorsque dans une classe le plus faible est respecté, un climat de paix se bâtit jour après jour

Écrit par : DECLERCQ | 31 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.