28 mars 2015

Ouvrir une fenêtre

10.jpg

 
Il y a des jours, Seigneur, où je ne sais plus rien.
Je ne sais plus ce que je suis, qui je suis.
Je ne sais plus pourquoi je suis là et où je vais.
 
Oh! Ce n'est rien, Seigneur, presque rien,
juste un peu de lassitude,
comme un ciel de nuit dans le midi de ma vie.
 
Alors, j'ai envie d'ouvrir une fenêtre,
une fenêtre sur l'ailleurs,
sur l'ailleurs de moi,
sur l'ailleurs de mon quotidien.
 
Apprends-moi, Seigneur,
à ouvrir le sens de ma vie, comme une route.
Pas une route facile, je le sais.
 
Il y aura toujours, malgré moi, de temps en temps,
la soif, la fatigue et la faim.
Mais, je sais aussi, qu'il y aura toujours au fond de moi,
cette force qui me fait tenir debout,
car, j'en suis sûr, le soir venu, tu seras là, à l'étape.
Alors, peut-être qu'autour d'une table,
en rompant le pain avec d'autres,
je trouverai un sens à ma vie.
 
Robert Riber
 
voir la vidéo du jour ► 
 
Pour vivre la Semaine Sainte : "Des Rameaux à la Joie" ►

Commentaires

ffIl y a des jours, Seigneur, où je ne sais plus rien.

Je ne sais plus ce que je suis, qui je suis.

Je ne sais plus pourquoi je suis là et où je vais.



Oh! Ce n'est rien, Seigneur, presque rien,

juste un peu de lassitude,

comme un ciel de nuit dans le midi de ma vie.



Alors, j'ai envie d'ouvrir une fenêtre,

une fenêtre sur l'ailleurs,

sur l'ailleurs de moi,

sur l'ailleurs de mon quotidien.



Apprends-moi, Seigneur,

à ouvrir le sens de ma vie, comme une route.

Pas une route facile, je le sais.



Il y aura toujours, malgré moi, de temps en temps,

la soif, la fatigue et la faim.

Mais, je sais aussi, qu'il y aura toujours au fond de moi,

cette force qui me fait tenir debout,

car, j'en suis sûr, le soir venu, tu seras là, à l'étape.

Alors, peut-être qu'autour d'une table,

en rompant le pain avec d'autres,

je trouverai un sens à ma vie.



Robert Riber

Écrit par : lili | 28 mars 2015

Les commentaires sont fermés.