13 août 2014

Croire avec des jeunes

 

19.jpg

Je crois en la vie. Quand on est donneur de vie, on est toujours gagnant.

Je crois aux jeunes qui changent et en leur capacité de changer. Ils nous poussent en avant, dérangent nos sécurités, ouvrent des sentiers nouveaux.

Je crois que Dieu est présent dans leurs mutations de nouvelles générations. Ces mutations sont une chance pour les jeunes, pour nous et pour l'Église dans le monde.

Je crois en la vie de Dieu agissant dans l'expérience des jeunes. Dans leurs cris de joies et de souffrances, résonne l'écho de la parole de Jésus. Dans leurs initiatives pour le bien, se dessine le mouvement de l'Esprit.

Je crois que, dans la vie et dans les rêves des jeunes, s'exprime le désir du Royaume, d'un monde plus humain et fraternel.

Je crois que, dans la foi cachée des jeunes d'aujourd'hui, l'Esprit souffle le renouvellement de l'Église et du monde.

Je crois que, dans la croissance des jeunes, le temps, c'est important. Leur maturation, leur quête de sens empruntent parfois des routes sinueuses. C'est sans doute l'expression d'un désir profond d'autonomie, d'authenticité et de liberté.

Je crois que, dans les attentes des jeunes il y a une recherche profonde de points de repère, de valeurs fondamentales et d'adultes signifiants. Je crois qu'au fond les jeunes ressemblent à ceux et celles qui les précèdent. Ils n'ont rien inventé du monde dans lequel ils vivent. Les générations précédentes leur ont tout appris ou presque. Je crois que faire route avec les jeunes, c'est leur exprimer notre reconnaissance et un brin d'espérance.

Jean Guy Roy s.c.
Extrait du livre "La cathédrale et la roulotte"
 

Les commentaires sont fermés.