19 mai 2014

Il commença par être enfant.

 

14.jpg

Seigneur Jésus, on passe sans transition de la fuite en Egypte à ta présence au Temple, parmi les docteurs.

Je regarde une image qui rappelle ce que furent les années intermédiaires : je te contemple enfant.

Pourquoi ne parle-t-on presque jamais de ces jours, de ces semaines, de ces mois où tu apprenais à parler, à marcher, où tu grandissais dans l’obéissance et l’humilité, enfant parmi les enfants ?

Il en est même qui sourient de la dévotion à l’Enfant-jésus. Pour un peu, elle leur semblerait mièvre, alors qu’elle nous introduit par une voie royale dans le mystère de l’Incarnation. Voie royale que tu as choisie, seigneur Jésus, voie de modestie, de petitesse.
 
Que tu aies commencé ton existence comme tous les fils d’hommes choque ceux qui refusent la fragilité.
 
Mais moi, j’aime me réfugier dans ta vie cachée.
 
Gérard Bessière.
 
 

Publié dans Général | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.