23 octobre 2013

L'homme du dehors.

66.jpg

Glacials courants d’air
Les passants
Frôlent ta misère
Toi
L’homme du dehors

Assis par terre
Saison après saison
Figé sur ton carton
Frêle de ta pauvre vie
Écorchée de mal être
D’envie de disparaître
Seul avec ton histoire
Blotti sur ton territoire
Fatigué de fixer les pieds
Des piétons pressés
D’oublier ta silhouette
Crasseuse et tuméfiée
Certains transforment leur gêne
En injurieux blasphèmes
D’autres te balancent quelques euros
Où t’offrent un café chaud
Épuisé de tout supporter
Chaque jour
Devient une année
Respirer est effort
Maigre gain de réconfort
La survie est ton quotidien
Éternel labeur
D’une vie de chien
Abandonné par une société malade
À bout d’elle-même
Pitoyable détresse
De nos égoïsmes futiles
Toi
Frère des rues
Reflet de notre mue
Éclaire nos consciences
Réveille leurs déficiences
Arrose de ta présence
Nos cœurs desséchés
D’une pluie d’humanité
Qui transforme un jour ton histoire
En conte de fées.

Hélène Sayen

Voir la vidéo du jour

Commentaires

Merci beaucoup pour ce partage. Très touchée de voir une de mes poésies sur votre site.

Bien Cordialement

Écrit par : Hélène SAYEN | 12 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.