06 juillet 2013

Le premier mot

3.jpg

Ne pas avoir le dernier mot.
C’est peut-être cela écrire.
Être toujours au pied du mur du premier mot.
Humble devant la tâche qui ne connaît pas de fin.
Car enfin il s’agit bien de faire pousser
un arbre dans l’invisible.
Personne ne vous demande d’écrire.
Il faut s’attribuer la concession de la mine.
Sans ne connaître jamais l’existence.
Ni la probabilité.
Ni la valeur de l’or qui viendra au jour pour être partagé.
Ecrire est imprévisible.
C’est pourquoi le premier mot
est une étoile tombée dans un ciel d’été.

© Patrick Chemin

voir la vidéo du jour

Publié dans Poésie | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Tellement "ça"...

Écrit par : Marik | 07 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.