28 mars 2017

J'ai rêvé

170217.jpg

J’ai rêvé
pour tous les enfants du monde
qu’il puisse y avoir un jour un enseignement
au mieux être, au plaisir, à la joyeuseté,
et dans les écoles de tous les pays,
un apprentissage à la citoyenneté planétaire.

J’ai rêvé
pour chacun d’une éducation à la beauté,
leur permettant de découvrir et de se relier
à quelques uns des miracles de la Vie
qui est en eux et autour d’eux.

J’ai rêvé bien sûr,
qu’il serait souhaitable de les aider
à cultiver le respect de soi,
et des autres par l’écoute,
la confiance, l’abandon au plaisir d’être
et de s’ouvrir ainsi à la tolérance,
en acceptant leurs différences.

J’ai rêvé
qu’ils puissent entendre la violence
qui les entoure ou qui est parfois la leur,
comme un langage inadapté.
Même si elle est parfois
le langage du désespoir ou de l’impuissance
ou plus souvent encore le langage
de la souffrance et des révoltes liées à l’injustice.

J’ai rêvé
qu’on puisse un jour permettre à chaque enfant
de reconnaître que derrière toute peur
il y a un désir et qu’il est préférable
de témoigner de ce désir sans l’imposer,
plutôt que d’entretenir sa peur.

J’ai rêvé
qu’on puisse leur apprendre à honorer,
à aimer et à protéger
cette planète généreuse qui nous a accueillis,
tout au début de l’humanité, nous les humains,
parmi tant d’autres espèces étonnantes.
Une planète qui continuera à accueillir, leurs enfants.

Oui j’avais fait ce rêve.

Jacques Salomé

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

27 mars 2017

Les pauvres sont l'Église

1703231.jpg

« L’Église doit prendre le même chemin que Jésus-Christ.

Elle ne peut être levain dans la pâte, sel de la terre, lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde, que si elle fait sienne l’option du Christ pour les pauvres.

Si contrairement à Jésus-Christ, l’Église, à travers nous, nourrissait en elle une certaine volonté de puissance, de domination, de prestige ; si contrairement à Jésus-Christ, l’Église était complice du monde, elle ne pourrait pas être, pour ce monde, inspiratrice de justice, de vérité et d’amour.

Elle doit choisir, dit l’apôtre Paul, ce qu’il y a de fou dans ce monde, car c’est ce que Dieu a choisi pour confondre les sages. Elle doit choisir ce qu’il y a de faible dans le monde car c’est ce que Dieu a choisi pour confondre la force.

Dieu a choisi ce qui dans le monde est « sans naissance », ce que l’on méprise. Dieu n’a jamais cessé de Se réduire, dit aussi Charles de Foucauld ».

26 mars 2017

Se dépouiller

1703233.jpg

Pour chacun de nous il en va toujours de même :
Lorsqu'on aime on se dépouille.
On laisse tout : orgueil, ambition,
tranquillité, réputation parfois.
 
C'est une décision qu'on prend volontairement :
On perd tout afin que l'autre gagne tout.
C'est un choix qu'on fait.
Volontairement : on perd tout afin que les autres
puissent trouver du bonheur et vivre mieux.
On se dépouille. On ne garde rien. On donne tout.
On se donne soi-même : ce qui est le plus déchirant.
 
C'est le plus difficile chemin pour aimer,
mais c'est le seul authentique
pour témoigner l'amour qui est en nous.
 
Jésus l'a fait : il s'est dépouillé pour aimer.
Dieu l'a fait ce soir-là et aussi le jour suivant,
quand sur la croix, il ne lui restait plus rien que le cri d'abandon.
 
 

Charles SINGER.

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

Publié dans Carême | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

25 mars 2017

Marie, la bienveillante

1703234.jpg


L’espérance et la foi des croyants, Marie,
sont marquées de ton empreinte.
Et tu veilles jour après jour à la charité de Dieu pour nous,
et, avec nous à son accomplissement.

Au jour de l’Annonciation, pour nous,
tu prends la vie de Dieu dans ton corps.

Au jour de Noël pour nous,
tu souffres l’enfantement d’un Dieu sur la terre.

Au jour de la présentation, pour nous,
tu fais d’un fils d’Israêl un Dieu pour nous.

Au jour de Cana, pour nous, sur ta parole,
Jésus donne le premier signe de Dieu

Au jour de la croix, pour nous,
tu participes à la souffrance de Dieu crucifié.

Au jour de la Pentecôte, pour nous,
tu inaugures l’Église, rassemblement des chercheurs de Dieu.

Depuis ce temps,
nous regardons dans la même direction que toi,
et nous avançons vers la même sainteté.

A jamais tu dessines, pour nous,
le visage de la bienveillance de Dieu.

Pour toujours, tu seras la vigilance des hommes,
marcheurs de la nuit vers le soleil de Dieu.

 

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Publié dans Prière | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |

24 mars 2017

L'intelligence du coeur

1703232.jpg

Si une conversation s’envenime,
Si les malentendus se multiplient,
Pour te faire entendre
Ne hausse pas le ton
Mais hausse le niveau de la conversation
N’aligne pas les preuves, fussent-elles irréfutables,
Pour rétablir la Paix, essaie d’atteindre l’intelligence du coeur.
Là peut se faire facilement la rencontre avec le meilleur de l’autre.
Car la Paix est la compassion en toi
Du meilleur qui pardonne au pire de ne pas être un saint.

Faire silence, non pas seulement de mots,
Mais de ces sentiments qui nous empoisonnent
Et nous rendent la vie irrespirable,
Rendre notre quotidien plus paisible
et par contagion ,
Le monde plus bienveillant.


La colombe de la Paix pourra alors
venir faire son nid sur la terre.

André Marie

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour